Critique bière – 60 Minute IPA (Dogfish Head)

dogfish-head-60-min-IPA-1Brasserie : Dogfish Head (Delaware, USA)
Style : American IPA
Taux d’alcool : 6,0%

Note : ★★★★½

Les IPA (surtout les américaines) sont vraiment dans mes cordes depuis quelques années. Et celle-ci m’a littéralement botté les fesses.

La fameuse « 60 minute » IPA des renommés Dogfish Head est appelée ainsi car elle est continuellement houblonnée aux 60 secondes pendant sa lente ébullition. S’en résulte un produit qui a un punch certain et qui ravira ceux qui aiment leurs houblons bien présents dans leur bière.

Déjà au nez, l’arôme non subtil nous canarde les nasaux d’agrumes et de forêt de pins.

Au goût : premier éclat d’amertume… Super goût de houblon et de malt sucré. S’ensuit une intrépide marche dans un sous-bois rempli de grands conifères. Avalanche de fruits tropicaux qui te tombe dessus. Des amandes par ci par là. Un peu d’gazon. Finale cassonade qui se boucle sur une longue note amère. SUPER BON.

Le chronologie buccale : Très effervescent avant tout. Mordant/explosif au début, puis sirupeux/liquoreux pour une finale sèche/amère qui s’amenuise longuement. Bref, c’est de la très très très bonne IPA que voilà là. Rien de négatif à dire. J’en suis déjà à ma 3ème et je pleure déjà la disparition prochaine de mon 6-pack.

Sur le marché (mais plus dur à trouver), il existe la 75-minute, la 90-minute et la 120-minute (!!!) IPA des mêmes brasseurs qui ont aussi touché mon palais (à part la 75 min, très dure à trouver).

Accords bières et bouffe potentiels tels que suggérés par les Internet : nourriture frite et salée, une bonne pièce de viande sur le BBQ, mets indiens (curry en particulier), mets mexicains… ou encore côté dessert (et oui, ça se fait !) des truffes ou encore un gâteau au carotte maison.

Un « must » pour les amateurs de IPA !

dogfish-head-60-min-IPA-2

Publicités

Critique bière – Vox Pop Ipa version Milkshake Vanille (Vox Populi)

vox-populi-vox-pop-milkshake-1Brasserie : Vox Populi (Montréal, Quebec, Canada)
Style : Milkshake IPA (lactose et vanille)
Taux d’alcool : 6,5%

Note : ★★★★½

Autre version…. autre régal ! La plèbe a parlé. Vox Populi se devait d’avoir leur version bien à eux de cette bière très tendance ces 2 dernières années : La IPA version « lait fouetté » ! Il s’agit bien entendu d’une IPA à laquelle on a ajouté une bonne dose de lactose (et parfois de vanille, comme c’est le cas ici), ce qui donne un côté plus crémeux à la bière.

Vous êtes dubitatif ? Vous pensez que lait et bière ne font pas bon ménage ? Vous seriez surpris de réaliser à quel point c’est bon !

Au look : pratiquement identique à ses consoeurs Vox Pop… Jaune voilé-brumeux, mousse opulente.

Au nez : L’aspect tropical/fruité est encore une fois très présent… Mais nos nasaux découvrent aussi la présence lactique dans cette concoction. Un aspect « crème fraîche » assez ravissant nous assaille les sens. Et on sent aussi le côté vanillé, tout discret. Dairy Queen, here we come !

Au goût : C’est opulent, crémeux, tropical, exotique, tiki-licieux ! Aussi divin que la version Mosaic mais avec l’aspect laiteux/onctueux/vanillé en prime ! La rencontre chimique entre les deux éléments dominants (fruits acides et lactose) entraîne de petits picotements sur la langue, qui se demande bien ce qui lui arrive mais qui redemande sa part de la divine boisson.

Au final, voici une bière estivale assez géniale pour accompagner un cheeseburger d’la roulotte d’a côté, en écoutant un vieux disque d’Exotica de Les Baxter ou de Martin Denny. Il faudrait une version Pina Colada un de ces 4… Et… oserais-je un jour l’essayer… en flotteur ?

vox-populi-vox-pop-milkshake-2

Critique bière – Vox Pop IPA Houblon Mosaic (Vox Populi)

vox-populi-vox-pop-ipa-simcoe-1Brasserie : Vox Populi (Montréal, Quebec, Canada)
Style : IPA mono-houblonnée au Mosaic
Taux d’alcool : 6,5%

Note : ★★★★½

Cette microbrasserie porte bien son nom ! La Voix au peuple ! Pour sa Vox Pop IPA dite « démocratique », elle sonde les amateurs de bières pour savoir quel houblon ils aimeraient voir exploité dans le brassage de leur précieux nectar… Chaque batch est ainsi différente et donc limitée. Ce qui fait qu’on peut passer (bien souvent) à côté de merveilles qu’on ne reverra pas de sitôt (voir… jamais !). Il faut rester à l’affut en tout temps avec ce brasseur merveilleux !

Cette version de leur célèbre IPA est brassée uniquement avec du Mosaic, un houblon américain qui est particulièrement savoureux. C’est un houblon qui apporte à la bière une palette d’arômes complexes : agrumes, fruits tropicaux et notes résineuses.

Bien hâte de découvrir ce que ça donne bien que je ne suis pratiquement jamais déçu avec Vox Pop !

Au look : liquide jaune presqu’entièrement voilé, mousse généreuse. C’est beau !

Au nez : Mmmmm, que c’est frais et hautement fruité ! On dénote la présence d’arômes d’ananas, de pamplemousse, de papaye, de pêche… Ça promet.

Au goût : Que dire de plus que MIAM ! Une autre belle réussite que cette version de la Vox Pop IPA. Un plein cortège de fruits délicieux (les ci-haut cités + fruits d’la passion, clémentine, orange) envahit nos sens buccaux sollicités jusqu’à pâmoison. Délicieusement juteux ! Les notes résineuses et herbacées caractéristiques du houblon Mosaic sont aussi de la partie. L’amertume est bien présente, bien que moins intense que ce qu’on retrouve dans beaucoup de bières du même style.

Au final, une EXCELLENTE version de la Vox Pop ! Je regrette déjà sa disparition.

vox-populi-vox-pop-ipa-simcoe-2

Critique bière – Leo’s Early Breakfast (Dunham)

leos-early-breakfast-dunham-1Brasserie : Dunham (Dunham, Quebec, Canada)
Style : IPA
Taux d’alcool : 6,2%

Note : ★★★★★

Dans le palmarès des meilleures IPA québécoises, on retrouve (évidemment) la Yakima du Castor, la IPA du Nord-Est de Boréale, la Catnip de Noctem, la Moralité de Dieu du Ciel et… cette merveilleuse boisson au thé earl grey et à la purée de goyave de nos amis de Dunham.

J’ai découvert cette bière magique il y a 3-4 ans. Ce fut un coup de foudre instantané. À chaque fois que j’en voyais, j’en achetais des quantités astronomiques (« snif snif » de rouspéter mon budget. Qu’il ferme sa gueule, lui d’ailleurs). Malheureusement, je ne sais pas si c’est un coup de malchance, mais cette dernière année, je ne l’avais pas vu sur les tablettes des magasins spécialisés… Cette disparition m’a plongé dans une profonde dépression (je ne sortais plus de chez moi, je ne me lavais plus et je conservais mon urine dans des bocaux). Heureusement, mon anémie un brin psychotique s’est transformée en allégresse quand j’ai revu mon nectar faire son retour inespéré ; avec (en prime) une nouvelle étiquette fort sympathique qui rappelle un peu les dessins animés old school des années 20.

Est-elle aussi délicieuse que dans mes souvenirs ? Décapsulons et dégustons pour répondre à cette interrogation…

Au look, c’est un liquide avec une belle robe orangée-trouble qui tire vers l’ambrée. La mousse n’est pas très généreuse et disparaît promptement pour ne laisser qu’un mince collet qui surplombe le tout.

Au nez, c’est complètement éclaté… Beaucoup d’odeurs délicieuses amalgamées… Effluves de thé, d’agrumes (pamplemousse, mangue), de goyave, malt, résine (conifères-city), houblons…

Au goût, c’est toujours aussi merveilleux ! Le côté tropical arrive en premier, déversant ses vagues d’agrumes et de fruits tropicaux dans mon palais ravi. L’aspect « thé » apparaît plus tardivement (avec un côté floral proprement bluffant). L’amertume, franche, s’attarde longuement en bouche. Rafraichissant AS FUCK. C’est juste parfait.

Au final, cette bière demeure un enchantement gustatif toujours renouvelé ! Un de mes produits préférés d’un brasseur qui ne fait QUE de la qualité.

leos-early-breakfast-dunham-2

Critique bière – Brise-Vent ! (Dieu du Ciel)

dieu-du-ciel-brise-vent-1Brasserie : Dieu du Ciel (Saint-Jérôme, Quebec, Canada)
Style : Saison aux baies d’argousier
Taux d’alcool : 6,5%

Note : ★★★★½

C’est Dieu du Ciel donc normal que ce soit bon. J’aime cette microbrasserie légendaire (d’un amour authentique, délicat, foisonnant et attentionné). Chaque nouvelle offrande houblonnière de DDC est un délice qui dépasse souvent l’entendement. Et je suis dépendant à environ 95% de leur production de base depuis de nombreuses années. They can do no wrong, selon moi.

Cette collaboration spéciale avec le restaurant Toqué! n’est pas en reste. On tient là une merveilleuse Saison sûre, brassée avec une généreuse quantité de baies d’argousier (petit fruit acidulé qui, depuis environ 10 ans, commence à faire son petit bonhomme de chemin dans nos assiettes et dans nos verres).

Versons le précieux liquide pour en apprécier tous ses charmes…

Au look, c’est une boisson jaune très pâle mais complètement opaque. La mousse est généreuse lorsqu’on verse (vigoureusement, je dois l’admettre) mais s’amenuise en un temps éclair. La carbonatation est inexistante.

Au nez, ça sent le croisement entre la Sour et la Saison. Quelques notes poivrées, des arômes de citron fraîchement coupé en rondelles, des épices… Ça semble très acidulé, ce qui n’est pas pour me déplaire !

Au goût, TUDIEU ! C’est délicieusement surette. Le fruit est omniprésent (en avant-scène) dans chaque gorgée. Cela rappelle un peu le jus de citron ou de lime. Le genre de bière qui doit bien accompagner un bon Nachos maison ou un Chili con carne ! L’arrière-goût est presque vineux, ce qui est une belle surprise. Vraiment une bière aussi unique que délicieuse. La finale est l’aspect qui se rapproche le plus des Saison, avec ce côté épicé/poivré prodigué par les levures.

Au final, c’est Dieu du Ciel… Vous savez ce qu’il vous reste à faire !!!

dieu-du-ciel-brise-vent-2

Critique bière – Enigma (Bois Blanc)

bois-blanc-enigma-pale-ale-1Brasserie : du Bois Blanc (Hudson, Quebec, Canada)
Style : American Pale Ale
Taux d’alcool : 6,9%

Note : ★★★★

Quel merveilleux liquide se cache derrière cette cannette rose pétant ? Et bien : une Pale Ale amerloque bourrée d’orge maltée, pardi ! Cette toute petite microbrasserie nous propose ses produits (souvent fort houblonnés) en cannette depuis peu de temps… C’est l’occasion pour moi de découvrir une de leurs offrandes en la forme de cette bière (recommandée par un sympathique employé de la Barik, meilleur magasin spécialisé bières de microbrasserie à Trois-Rivières.

Ouvrons donc le réceptacle rosé pour déguster la chose…

Au look, c’est une boisson orangée-sombre, assez opaque, ne laissant pas (ou peu) filtrer la lumière. La mousse, moyenne, disparaît très rapidement.

Au nez, l’amertume est très franche. Les fruits tropicaux (pamplemousse) sont présents aussi mais ce qui ressort le plus, c’est l’orge ; le malt.

Au goût, vraiment très bon ! On goûte l’alcool un brin (la bière fait quand même presque 7% d’alcool) mais le côté vraiment réussi de cette boisson, c’est son amertume délicieuse et enivrante (qui picote légèrement la langue). Le malt est roi ici.

Pour conclure, voici un très beau produit qui donne effectivement le goût de creuser et de découvrir/savourer les autres offrandes houblonnières de ce microbrasseur fort intéressant !

bois-blanc-enigma-pale-ale-2

 

Critique bière – Tropic Ale (8e Péché)

8e-peche-tropic-ale-1Brasserie : 8e Péché (Ville de Québec, Quebec, Canada)
Style : Ale Sûre houblonnée aux fruits et au lactose
Taux d’alcool : 4,5%

Note : ★★★★★

Merci à l’incrédible Maxime de la Barik (à Trois-Rivières) pour cette suggestion magistrale, comme toujours (Maxime étant le meilleur conseiller bière de l’histoire de l’univers).

Avec le temps caniculaire des derniers jours, il n’y a pas grand chose de plus désaltérant qu’une bonne Sour. Et, en bon fan de houblon(s) que je suis, quand je découvre une Sour qui met l’emphase sur la chose et sur les fruits acidulés (en plus), je ne peux pas passer à côté de cela !

Cette boisson Simcoe-licieuse est d’une buvabilité presque dangereuse ! Sa robe jaune trouble cache en son sein une généreuse explosion de saveurs tropicales (fruits de la passion, mangue, citron) qui ravit le palais à chaque gorgée bienfaitrice. Le côté « lactose » est subtil au niveau du goût mais vient donner un aspect légèrement crémeux au nectar. C’est divinement bon. Le genre de découverte qui donne le goût de creuser l’inventaire de ce nano-brasseur de grand talent.

Amis trifluviens, ruez-vous à la Barik ou à la Voûte du Malt pour vous procurer cette petite merveille avant qu’il n’en reste plus !

8e-peche-tropic-ale-2

Critique bière – IPA du Nord-Est (Boréale)

boreale-ipa-du-nord-estBrasserie : Boréale – Brasseurs du Nord (Blainville, Quebec, Canada)
Style : NEIPA
Taux d’alcool : 6,0%

Note : ★★★★★

Je ne pouvais pas ne pas en parler… LA bière événement de 2017. Le grand retour de l’our malicieux à l’avant scène du milieu brassicole québécois. « Believe the HYPE! » nous disait-on. Et bien, ils n’avaient pas tort sur ce coup-là…

J’ai eu la chance inouïe de goûter à ce délicieux nectar pour la première fois après une journée de randonnée automnale (à Sutton), lors d’un souper bien arrosé, en Octobre dernier. C’était mon pote, le sympathique Alex Bigras-Lauzon, qui l’avait apporté et qui a daigné partager cette merveille (qui était excessivement dure à trouver à cette époque pas si éloignée). Je ne le remercierai jamais assez 🙂

J’ai eu la chance d’en reboire à plusieurs reprises depuis (en fût et en cannette). Et mon coup de foudre ne s’est jamais estompé. Au contraire, je la trouve toujours meilleure de batch en batch. C’est vraiment la IPA québécoise de type « NEIPA » qui se rapproche le plus des meilleures boissons américaines de ce style.

Allons y donc pour la dégustation, qui sera, je le sens, encore orgasmique.

Au look, le divin liquide est jaune ULTRA opaque, avec une apparence laiteuse (en plein dans les standards du style). On dirait un cocktail de fruits tropicaux digne de ceux qu’on peut savourer le matin au déjeuner dans les Caraïbes ! Le col blanc s’estompe rapidement.

Au nez, c’est « agrumé » au possible ! Orange sanguine, pamplemousse, mangue, papaye, abricot se bousculent dans nos nasaux subjugués…

Au goût, c’est booooooooon !!! Cela goûte exactement ce que ça sent ! L’amertume est présente mais toute discrète et diffuse… Le côté laiteux/crémeux est hyper agréable et nous donne le goût de garder la gorgée en bouche un moment. Il y a aussi un côté herbacé vraiment sympathique. La finale acidulé/sèche nous rend rapidement dépendant au liquide et nous donne le goût de replonger tout de suite nos lèvres dans le calice.

Pour conclure, cela demeure une des meilleures bières québécoise actuellement sur le marché. J’ai très très hâte de voir ce que Boréale vont nous sortir par la suite. Ça promet !

boreale-ipa-du-nord-est-2.jpg

Critique bière – SSNKG (Trou du Diable)

TDD-SSNKGBrasserie : Trou du Diable (Shawinigan, Quebec, Canada)
Style : Bière OVNI (Session Sour NEIPA à la Goyave, avec levures vikings)
Taux d’alcool : 3,75%

Note : ★★★★★

C’est toujours un plaisir d’aller faire un tour au Broue Pup du Trou du Diable, localisé dans le coin le plus enchanteur de Shawinigan. La bouffe est toujours débile et le choix de bière est à se rouler par terre de bonheur, d’euphorie, d’allégresse, de pâmoison (et toutes ces sortes de choses).

Notre récente visite (ma dulcinée et moi + un couple d’amis) s’est soldée par une découverte houblonnière tout à fait stupéfiante et rocambolesque. J’en suis encore flabergasté. Mes papilles ne s’en remettent pas. Mon érection gustative subsiste encore et ce, depuis plusieurs heures. Mon appareil sensoriel buccal est mort (dans la joie et l’harmonie), s’est retrouvé au paradis et est ressuscité dans un univers complètement nouveau, là où les perspectives du goût humain s’ouvrent maintenant sur une certaine forme d’absolu édénique.

Bref, j’t’en amour avec une bière.

La SSNKG, c’est une concoction de savant fou/génial/asperger. C’est le Umami fait bière. La fission nucléaire version microbrasserie : Le premier S comme Session. Le second S comme Sour. Le N comme NEIPA. Le K pour Kveik (un type de levure norvégienne… je dois creuser là dessus à coup sûr). Et le G, c’est pour Goyave.

Oui. Tout ça dans un même verre. Tous ces styles qui se livrent une guerre ultime dans ton palais et qui pourtant, s’harmonisent d’une manière totalement insoupçonnée. C’est un liquide jaune paille, brumeux, opaque et hautement houblonné (comme la meilleure IPA du Nord-Est)… C’est délicieusement acidulé ; comme une poignée de Maynard’s Sour Patch dans yeule. C’est frais et léger comme une Session beer. Et les fruits… Bordel, les FRUITS !!! Goyave (évidemment), fruits de la passion, mangue, orange sanguine… Ça explose de partout, avec béatitude. Chaque gorgée est plus ahurissante que la précédente. Tous nos sens sont sollicités. On ne comprend pas trop ce qui nous arrive mais on a le goût de rire, sourire, pleurer (d’émotion brute), prier une quelconque divinité nordique, danser une forme de merengue néo-expérimentale, jouer du trombone et faire des salto arrières à travers des cerceaux en feu (tout ça en même temps). Cette bière, c’est une symphonie épique à elle toute seule ; et sur la portée, à la place des notes, il y a des saveurs formidables qui rugissent et te secouent l’âme comme un cocotier.

Une bière incroyable… J’ai encore de la misère à croire qu’elle existe vraiment. Mais il y a des preuves visuelles à l’appui :

TDD-SSNKG-2

Merci Trou du Diable. Je peux mourir en paix.

Critique bière – Weizen (Vrooden)

vrooden-weizen-1Brasserie : Vrooden (Granby, Quebec, Canada)
Style : Ale Blanche / Hefeweizen
Taux d’alcool : 5,0%

Note : ★★★★½

Je suis un fan fini des Hefeweizen. Il n’y a pas grand chose de plus rafraichissant qu’une généreuse pinte de Weizen lorsque la saison estivale vient cogner à nos portes. Ce type de bière est né au 16ème siècle, en Allemagne, contrée connue pour sa riche tradition brassicole (comme si il était nécessaire de le mentionner). Légère, veloutée, désaltérante au possible, la Hefeweizen se distingue de sa cousine belge, la Witbier (avec ses arômes d’agrumes, d’épices et de coriandre) en proposant plutôt des fragrances qui rappellent la banane mûre, la poire, le clou de girofle… Bref, c’est délicieux.

Vrooden est une microbrasserie que je respecte ÉNORMÉMENT. Leur amour des bières allemandes est probant et s’exprime à travers leur gamme de produit de base qui fait la part belle aux différents styles de bière teutonnes. Même leur équipement est importé d’Allemagne, pour plus d’authenticité ! Moi des passionnés comme ça, ça me fait toujours triper solidement !

J’ai longtemps été à la recherche de bières québécoises se rapprochant le plus de ce que je buvais lors de mes quelques pérégrinations en Europe… J’ai trouvé mon compte avec les génies des Trois Mousquetaires… et maintenant, je peux ajouter Vrooden à la liste !

Analysons donc sans plus tarder cette Weizen de nos amis de Granby.

Au look, cette ale « blanche » est plutôt orangée/cuivrée. Légèrement voilée, elle laisse disparaître rapidement sa mousse, pourtant généreuse au service. La carbonatation est moyenne.

Au nez, c’est frais et invitant ! Céréales, banane, clou de girofle, un soupçon de poivre. C’est fin, subtil, racé.

Au goût, c’est exactement ce que j’attends d’une Hefeweizen ! Goûts de banane, de pelure d’agrume, de levures (amenant le côté poivré/clou de girofle) et de pain frais de boulangerie. C’est extrêmement bien équilibré, avec une belle effervescence. Le genre de bière qui étanche la soif juste comme il faut.

Au final, on tient là un des meilleurs exemples du style (brassé au Québec). Vraiment un type de bière qui mérite d’être plus connu. Chapeau Vrooden !

vrooden-weizen-2